Comment créer un site e-commerce ?

648

Avant la crise sanitaire, le secteur de l’e-commerce avait déjà connu un grand boom. De nombreux Français ont déjà déclaré faire leurs achats sur Internet. Les entreprises se voient alors obligées de se plier à cette tendance. Comptez-vous créer votre site de vente en ligne ? On vous donne à travers ce petit guide les étapes clés.

L’établissement du cahier des charges e-commerce pour la création de site internet

Avant de se pencher dans le vrai travail de la création de site internet, vous devez réaliser un cahier des charges. Ce document détaillera votre projet d’e-commerce. Il doit contenir les informations relatives à vos besoins, à votre cible et vos objectifs. N’oubliez pas non plus d’y glisser le budget que vous comptez attribuer à la création du site d’e-commerce. C’est ce cahier de charges que vous allez présenter à tous les intervenants à la mise en place de votre projet de vente en ligne.

A lire également : Comment choisir son logiciel de lead nurturing à Marseille

Les différents choix à faire en amont

Avant la création de votre site, vous devez également prendre des décisions importantes, dont le choix du nom et du logo de la boutique. Vous pouvez très bien utiliser le nom de votre marque, mais s’il est trop long, difficile à retenir et à taper, ce ne serait pas un bon nom pour votre site.

La création de cette plateforme d’e-commerce vous permettra de toucher une clientèle étrangère, donc pensez à choisir un nom qui se prononce et se retient facilement pour les clients étrangers. Vous devez également vous décider sur le logo : il doit être unique et surtout assez simpliste.

Lire également : Choisir les canaux de communication les plus efficaces pour cibler votre audience en B2B

Parmi les décisions importantes à prendre avant la création du site, on peut aussi évoquer la réservation du domaine. Pour le nom du domaine, on a tendance à garder le nom de la marque. Cependant, il est fort probable que celui-ci soit déjà réservé, alors vous devez trouver une autre alternative.

Le « .com » est l’extension qu’on choisit souvent, mais si vous voulez opter pour une stratégie locale, sélectionnez une extension en « .fr ». Si vous faites appel à un prestataire externe pour la création de votre site, il pourra vous donner de précieux conseils.

La charte graphique en complément du cahier des charges

Votre site d’e-commerce commence à prendre forme sur le papier. En plus du cahier des charges, vous devez aussi créer une charte graphique. Ce n’est pas si compliqué, car vous devez choisir des couleurs autour de votre logo. Pour un site d’e-commerce attrayant, limitez-vous à trois couleurs. Pour les polices, vous devez également vous limiter au minimum pour éviter la « cacophonie » visuelle. Sachez que cette charte graphique n’est pas statique et vous pouvez le modifier au fil de votre activité.

La conception du site

Pour ce travail, vous avez le choix entre :

  • L’internalisation totale : si certaines entreprises choisissent cette solution, c’est parce qu’il existe des outils qui permettent de créer un site d’e-commerce gratuitement. Rappelez-vous que la solution n’est toujours pas complètement gratuite,
  • L’internalisation intermédiaire : pour cette solution, on passe par une plateforme open source pour la création du site. Vous aurez alors un site clé en main et on vous facturera un abonnement mensuel et éventuellement une commission sur les ventes réalisées sur le site,
  • L’externalisation partielle : là, vous faites appel à une agence pour la conception. On dit « partielle », car l’agence ne s’occupera que de la conception proprement dite et ce sera vous qui vous occupez de la partie marketing et approvisionnement. Rassurez-vous, pour cette externalisation, le prix d’un site internet ne sera pas si cher,
  • L’externalisation totale : pour cette alternative, ce sera un prestataire qui s’occupera de tout, allant de la conception jusqu’à la gestion des commandes, passant par la prise en charge de la demande.