Quelle méthode est utilisée pour vérifier l’intégrité des données : techniques de vérification des données et de la sécurité de l’information

227

L’intégrité des données est un concept crucial en informatique. Elle désigne la justesse, la cohérence et l’exactitude d’une donnée au cours de son cycle de vie. Cela implique que lorsque les données sont citées, elles sont complètes et identiques à ce qui a été enregistré à l’origine. C’est à la fois un concept technique et une question de qualité de l’information. En tant que tel, c’est une thématique de plus en plus pertinente, à mesure que les entreprises et les organisations du monde entier traient et utilisent des volumes de plus en plus importants d’information. Un manque d’intégrité peut entraîner des décisions basées sur des informations erronées, ce qui peut causer d’innombrables dommages. C’est pour ça qu’il est nécessaire de comprendre et de mettre en place des mécanismes pour garantir l’intégrité des données.

A lire en complément : Les dernières technologies qui révolutionnent les entreprises

Les bases de la vérification des données

La vérification des données consiste à assurer l’exactitude, la cohérence et la fiabilité des données stockées dans des bases de données, des fichiers ou d’autres référentiels de données. Cette vérification peut se faire de plusieurs manières, mais l’objectif est toujours le même : s’assurer que les données sont correctes et complètes, de façon à éviter toute erreur ou incohérence qui pourrait endommager les opérations, la prise de décision ou la conformité réglementaire. Pour en savoir plus lire l’article. Voici quelques techniques générales de vérification des données :

Les tests de validation

Ce sont des tests qui permettent de vérifier si toutes les données saisies correspondent aux spécifications prédéfinies. Par exemple, si nous avons une base de données de clients avec un champ pour l’adresse e-mail, nous voulons nous assurer que toutes les entrées dans ce champ sont en fait des adresses e-mail valides.

A lire en complément : Comment savoir si mon patron veut me virer ?

Les tests de fiabilité

Ce sont des tests qui assurent que les données peuvent être récupérées dans le même format même après un certain nombre de modifications. Donc, par exemple, si nous avons une base de données de transactions financières, nous voulons nous assurer que si nous faisons plusieurs opérations sur ces transactions comme :

  • des ajouts ;
  • des suppressions ;
  • ou des modifications, nous pouvons toujours récupérer le même ensemble de données précis.

Méthodes spécifiques de vérification de l’intégrité des données

En plus des techniques générales de vérification des données, il existe aussi des techniques spécifiques qui sont utilisées pour vérifier l’intégrité des données. Ces techniques sont généralement plus complexes et nécessitent plus de ressources, mais elles sont également plus efficaces pour détecter les erreurs ou les incohérences dans les données.

Contrôles de validité

Ces contrôles vérifient si les données saisies dans un champ sont valides et font sens. Par exemple, dans une base de données qui stocke les dates de naissance des clients, un contrôle de validité vérifierait que toutes les dates sont antérieures à la date d’aujourd’hui.

Contrôles d’unicité

Ces contrôles empêchent l’insertion de données en double dans une table de base de données. Par exemple, si nous avons une table pour enregistrer les transactions effectuées par chaque client, un contrôle d’unicité s’assure qu’aucun client n’est enregistré plus d’une fois pour la même transaction.

Vérification de l’intégrité référentielle

Elle assure que la relation entre les tables de bases de données est maintenue. Cela signifie qu’il n’y a pas de références à des données qui n’existent pas ou d’erreurs de clé étrangère. Par exemple, si nous avons une table pour les transactions et une autre pour les clients et que chaque transaction a un champ pour le client qui l’a effectué, un contrôle d’intégrité référentiel s’assurerait que chaque champ de client dans la table de transactions correspond à un client réel dans la table de clients.

Vérification de l’intégrité de l’entité

Elle assure qu’il n’y a pas de données en double ou manquantes dans une base de données. Par exemple, si un numéro est manquant une fois, il y a des chances qu’il soit manquant à plusieurs endroits, et c’est ce que ces tests cherchent à éviter.

Assurer l’intégrité des données par la sécurité de l’information

La sécurité de l’information joue un rôle essentiel dans l’assurance de l’intégrité des données. Les intrusions, les vols et les atteintes à la sécurité peuvent tous corrompre les données, donc il est essentiel d’avoir des mesures de sécurité solides en place pour protéger les données.

La confidentialité des données

Les données sensibles, qu’il s’agisse d’informations personnelles, financières ou d’autres types d’informations sensibles, doivent être protégées de l’accès non autorisé. Les mesures de confidentialité peuvent inclure des protocoles de sécurité tels que l’authentification et l’autorisation, ainsi que des technologies de cryptage pour protéger les données au repos et en transit.

La protection des données

Une protection appropriée contre les menaces internes et externes est nécessaire pour maintenir l’intégrité des données. Cela peut inclure des protections contre les logiciels malveillants, les attaques par déni de service, les tentatives d’hameçonnage, et autres types de menaces à la sécurité des informations. La protection des données peut également inclure des mesures de prévention, telles que des programmes de formation à la sensibilisation à la sécurité et la mise en place de politiques et de procédures de sécurité de l’information. Voici quelques stratégies de sécurité de l’information :

Les protocoles de sécurité

Ils aident à protéger les données en transit et au repos contre tout accès indésirable. Ces protocoles peuvent inclure des mesures telles que l’utilisation de réseaux privés virtuels (VPN) pour sécuriser les connections à distance, le chiffrement des disques durs et d’autres supports de stockage et l’utilisation de pare-feux et d’autres outils pour empêcher les intrusions non autorisées.

Les technologies de cryptage

Elles garantissent la sécurité des données sensibles et leur confidentialité. Le cryptage est une méthode de transformation des données de façon à ce qu’elles ne soient lisibles que par ceux qui possèdent la clé de déchiffrement appropriée. Cela peut être extrêmement utile pour protéger les données en transit, mais aussi pour sécuriser les données stockées sur des supports physiques ou dans le cloud.

L’importance de ces techniques dans la gestion des données actuelle

Dans notre monde numérique, la gestion de données est une activité d’une importance vitale pour les entreprises. L’intégrité des données et la sécurité de l’information ne sont pas simplement des considérations techniques, mais des aspects stratégiques essentiels pour les opérations d’entreprise dans une économie de plus en plus numérique. Seulement en veillant sur l’intégrité de vos données et en garantissant leur sécurité, vous pouvez réellement tirer parti de vos actifs d’information et tirer avantage de l’ère numérique. Une bonne gestion de l’intégrité des données et de la sécurité de l’information peut favoriser l’efficacité opérationnelle, améliorer le service client, faciliter la prise de décision et garantir la conformité réglementaire. Toutes ces choses, ensemble, peuvent contribuer à un avantage compétitif réel et durable pour votre entreprise.