TPE et PME : quelles différences entre ces entreprises

9
TPE PME

Vous entendez parler de TPE et de PME et vous vous demandez de quoi il s’agit réellement ? Vous devez savoir qu’il s’agit de deux catégories d’entreprises qui existent depuis quelque temps. Cependant, il est assez complexe de les distinguer puisqu’elles se ressemblent. Il existe pourtant des différences claires entre ces deux termes qu’il convient de connaître. Quelles sont-elles ? Découvrez-les ici !

La notion de TPE

La TPE, encore appelée micro-entreprise, est une structure qui emploie au plus 10 personnes. Elle se distingue aussi par le fait que son chiffre d’affaires ou le montant total de son bilan ne dépasse pas 2 000 000 €. À l’instar de la SASU, il est possible de rencontrer des TPE dirigées par une seule personne.

A lire en complément : Comment supprimer une association loi 1901 ?

Il faut savoir que depuis l’adoption de la loi Pinel, il n’est plus nécessaire de faire de différence entre une micro-entreprise et une auto-entreprise. D’ailleurs, les TPE et les PME constituent à elles seules 99,9 % du marché de l’entrepreneuriat. Cela se justifie par le fait que la création des entreprises est devenue aujourd’hui plus simplifiée. En effet, en un court laps de temps, vous avez la possibilité de créer une activité en disposant d’un régime fiscal simplifié.

Selon plusieurs études, 20 % des employés sont embauchés dans les TPE. Généralement, les domaines qui recrutent le plus sont l’hôtellerie, la restauration ou encore la construction. Toutefois, il leur est assez difficile d’exporter des biens à l’international.

A lire aussi : Comment rédiger les statuts d'une société ?

La notion de PME

Une PME est une structure dont le nombre d’employés ne doit pas dépasser 250. En plus, son chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser les 50 000 000 € et son bilan ne doit pas excéder 43 000 000 €. En 2019, environ 140 000 PME étaient présentes en France. Près de 49 % des salariés étaient employés dans ce type d’entreprise. Il va donc de soi que ces entreprises créent de l’emploi.

En réalité, sur le dernier semestre, près de 69 % des PME ont eu à recruter des collaborateurs. Cela peut s’expliquer par les différentes aides obtenues de l’État aux TPE et PME. Cependant, il est assez complexe pour les PME de recruter. En effet, près de 64 % des PME admettent rencontrer des difficultés lors de l’embauche. Elles rencontrent généralement des candidats non qualifiés ou peu motivés.

Les différences majeures

D’énormes différences peuvent être observées entre une TPE et une PME. Cela ne tient pas seulement à leur création et à leur forme juridique. Leur ambition est aussi différente.

Sur la création

En rapport avec leur création, une TPE doit avoir un effectif de moins de 10 personnes. Pour ce qui est du bilan ou du chiffre d’affaires, il ne doit pas excéder 2 000 000 €. De façon générale, une TPE est une entreprise individuelle. Ainsi, quelle que soit l’activité professionnelle exercée, elle peut être dirigée par une seule personne. Par ailleurs, elle dispose d’une forme juridique des plus simples.

En ce qui concerne la PME, son effectif doit être inférieur à 250 personnes. Son bilan annuel doit être inférieur à 43 000 000 € et son chiffre d’affaires annuel à 50 000 000 €. Contrairement à la TPE, la PME doit être dirigée par plusieurs personnes.

Sur leur objectif

Ces deux types d’entreprises sont très flexibles, à cause de leur petite taille. Ensuite, il est possible d’en entreprendre une gestion des plus simplifiées, car les effectifs sont réduits. Pour finir, elles sont très réactives et compétitives. Toutefois, ces entreprises ne disposent pas des mêmes objectifs. En effet, les TPE sont principalement des structures individuelles. Leurs représentants exercent souvent des activités libérales ou artisanales. Avec le développement d’Internet, leur visibilité fut accrue. Contrairement aux TPE, les PME disposent d’un nombre de salariés plus élevé.

Elles ont donc pour objectif de se développer de façon impressionnante. Certaines d’entre elles ont des liens à l’international. Leurs dimensions et modes de fonctionnement sont donc très différents. De plus, s’il s’agit d’une TPE, l’entrepreneur a la possibilité de choisir les statuts qui lui conviennent. Il peut aussi jouir de certains allègements. Cependant, il doit être confronté à des conjonctures qui impactent les petites firmes.

Sur leur état d’esprit

S’il y a bien un élément sur lequel les dirigeants des TPE et des PME s’entendent, c’est le profit. Cependant, l’état d’esprit n’est pas du tout similaire en fonction de la dimension de la structure. En effet, selon certaines études, il apparaît que les dirigeants des TPE sont plus stressés que ceux des PME. Cela peut se comprendre dans la mesure où, dans les TPE, le dirigeant est souvent seul.

Dans une PME, la direction de l’entreprise est partagée entre plusieurs personnes. Cela fait que ces derniers sont plus enthousiastes. Cependant, le stress peut aussi être assimilé à la précarité que connaissent les TPE en raison de leur dimension très réduite. De plus, les TPE sont tournées vers le développement de l’économie locale, alors que les PME s’orientent vers l’internationale.

Pour finir, les TPE et PME peuvent avoir des attentes similaires. C’est surtout le cas en ce qui concerne l’accompagnement dans des domaines comme le conseil juridique et la prospection. Ils peuvent avoir aussi envie de se tourner vers de nouvelles technologies pour réagir efficacement aux besoins du marché. Ce qui fait leur différence, c’est que les PME peuvent consulter sur ces aspects des spécialistes. Les TPE quant à elles sont très limitées, surtout financièrement. Elles ne peuvent donc pas souvent leur faire appel.

En clair, les TPE et PME sont différentes en ce qui concerne leur création, mais aussi en termes d’orientation et de gestion. Vous pouvez vous servir de ces informations pour choisir celle qui vous correspond le mieux.