La gestion d’entreprise : un enjeu majeur pour les PME

1300

Le marché du travail doit plus que jamais collaborer avec les préoccupations grandissantes des talents, notamment la liberté, la flexibilité et les valeurs respectées. En effet, la sécurité du travail, la carrière ou l’argent ne sont plus les seuls arguments à mettre en avant par les recruteurs. Les entreprises souffrent d’un manque d’attractivité et font ainsi face à une pénurie de talents. Une véritable rupture se dessine et oblige les entreprises à se réinventer pour répondre aux besoins de leurs collaborateurs ou salariés.

L’engagement de l’entreprise : un enjeu majeur pour leader de demain

Les entreprises avec les meilleures compétences sont de plus en plus considérées comme des acteurs majeurs de la transition sociale et écologique. Face au manque de confiance qui se constate de plus en plus chez les consommateurs, les entreprises disposant de bonnes compétences apparaissent généralement comme des alternatives pour changer les choses. Les consommateurs attendent désormais des entreprises qu’elles s’engagent. Ainsi, ce sont les marques qui vont se comporter de manière éthique et responsable qui vont réussir le mieux demain sur le plan économique.

A voir aussi : Pourquoi la médiation en entreprise ?

Étant des représentants publics de leurs organisations, les dirigeants d’entreprise sont en première ligne sur ces enjeux. C’est le CEO qui définit :

Pour convaincre leurs collaborateurs ou salariés, les dirigeants d’entreprise devront s’engager sur ces questions en fixant un cap. Il doit s’agir d’un cap ambitieux à la hauteur des nombreuses attentes des consommateurs sur les grands enjeux de société. Bon nombre de dirigeants d’entreprise l’ont compris. Ils n’hésitent plus à se prononcer devant le public cible sur des enjeux sociaux et à engager les forces de leurs salariés ou collaborateurs dans les questions socio-écologiques.

L’exemplarité : un enjeu important pour le dirigeant d’entreprise de demain

Aujourd’hui, les dirigeants d’entreprise qui disposent de meilleures compétences sont aussi des personnalités publiques. Ils sont suivis sur les réseaux sociaux ou invités dans les matinales. Ils se doivent de soigner leur image. Pour la majeure partie des consommateurs, la réputation d’une entreprise est essentiellement déterminée par l’image de son CEO.

Ainsi, l’exemplarité est d’une importance capitale pour les dirigeants d’entreprise de demain. Que ce soit à des fins éthiques ou professionnelles, les leaders ou managers doivent être réellement exemplaires. Pour être crédible, un dirigeant se doit d’incarner les valeurs de son entreprise, que ce soit en termes d’engagements sociaux, environnementaux ou économiques. Il faut préciser que les consommateurs ont une moins bonne image des entreprises dont les écarts de salaire entre CEO et collaborateurs ou salariés sont trop élevés. Les pratiques salariales d’un dirigeant d’entreprise s’avèrent alors fondamentales pour la réputation d’une entreprise.

Il est aussi difficile pour un CEO de prétendre défendre l’engagement environnemental de son entreprise en s’adonnant à des pratiques ostensiblement peu vertueuses sur le plan climatique. Il y a donc des enjeux pour les managers de demain, dont leur alignement personnel sur des valeurs positives et l’incarnation de ces valeurs dans leurs pratiques professionnelles.

L’empathie : un enjeu pour une meilleure gestion des talents

La question de l’empathie doit également être au cœur des enjeux pour les dirigeants d’entreprise de demain. L’enjeu ici est de construire une vision qui intègre mieux les besoins humains de leurs collaborateurs. Un leader d’entreprise empathique doit s’engager pour plusieurs enjeux. Il doit développer des conditions de travail plus épanouissantes pour ses collaborateurs ou salariés. Cela implique aussi un management fondé sur la bienveillance et l’autonomie. Cela suppose également la promotion des rapports sociaux plus sains entre salariés, collaborateurs, partenaires et dirigeants dans l’organisation.

Un dirigeant empathique doit être un précurseur sur les nouvelles méthodes de travail comme le télétravail pour ses collaborateurs ou la création d’une culture d’entreprise plus positive. L’empathie pour un dirigeant d’entreprise, c’est également la prise en considération au quotidien des attentes profondes des consommateurs.

En somme, dans ce monde du travail qui se dessine aujourd’hui, les entreprises avec de meilleures compétences sont plus que jamais déterminées à décrypter et analyser tous les grands enjeux qui agitent la société. Alors que talents et entreprises aspirent à plus de flexibilité, le marché du travail reste très tendu. Il devient difficile pour les recruteurs, de trouver le bon profil, et pour les employeurs, de fidéliser leurs collaborateurs, salariés et clients. L’enjeu pour ce monde du travail est donc de se réinventer. Pour ce faire, les dirigeants d’entreprise ont de nombreuses responsabilités : l’engagement, l’exemplarité, la transparence, le sens et l’empathie.

La communication interne : un enjeu clé pour la réussite de l’entreprise

La communication interne est un enjeu clé pour les dirigeants d’entreprise. La réussite de l’entreprise dépend de la qualité des échanges entre les différents acteurs. Elle doit être efficace, stratégique et ciblée afin d’assurer une meilleure gestion des talents présents.

La communication interne permet aux salariés et collaborateurs de mieux comprendre l’environnement dans lequel ils travaillent, mais aussi la vision et les objectifs à long terme que s’est fixée leur entreprise. Cela permet aussi de renforcer le sentiment d’appartenance à une même communauté chez ces derniers.

Il existe plusieurs outils qui peuvent faciliter cette communication interne tels que : l’intranet, le journal interne, la newsletter ou encore les réseaux sociaux professionnels.

Il ne suffit pas simplement de mettre en place ces outils pour garantir une bonne communication au sein de votre entreprise. Il est primordial qu’elle soit régulière et transparente auprès des collaborateurs sur divers sujets comme :

• La situation financière,
• Les projets en cours,
• Le recrutement,
• Les avantages proposés par l’entreprise

Une bonne gestion du flux d’information peut éviter bien des malentendus entre employeur et salariés ou collaborateurs. Une information clairement diffusée peut aider aussi à dissiper toute rumeur persistante pouvant nuire à la crédibilité globale vis-à-vis du personnel.

Le management doit prendre soin d’être attentif au retour donné par ses subordonnés, écouter leurs préoccupations. Le constructivisme doit être de rigueur et l’échange doit pouvoir se faire dans un cadre apaisé pour que la communication ne soit pas à sens unique.

Une bonne communication interne est donc essentielle pour toute entreprise souhaitant offrir un environnement de travail agréable, épanouissant et capable d’attirer les meilleurs talents. Elle permet aussi aux salariés ou collaborateurs de mieux comprendre leur rôle au sein de l’entreprise ainsi que la vision globale menée par le management. Elle peut faciliter un certain nombre d’actions stratégiques comme la fidélisation du personnel ou encore le développement d’une identité professionnelle solide auprès des partenaires externes.

La gestion de la trésorerie : un enjeu crucial pour la pérennité des PME

La gestion de la trésorerie est un enjeu crucial pour toute entreprise, notamment pour les PME cherchant à assurer leur pérennité. La trésorerie représente le niveau des liquidités dont dispose une entreprise et penser à bien la gérer doit permettre à l’entreprise d’avoir une vision globale sur ses entrées et sorties d’argent afin de mieux anticiper les déséquilibres ponctuels pouvant surgir. Elle nécessite donc des outils de suivi adaptés ainsi qu’une analyse régulière du budget prévisionnel.

L’un des premiers réflexes que doivent avoir les PME en matière de trésorerie est celui d’établir un plan financier fiable et précisant tous leurs besoins financiers : personnels, matériels, frais généraux, etc. Ce plan doit être mis à jour régulièrement afin que son contenu soit toujours conforme aux réalités du marché.

Toutefois, même avec un planning bien établi, certains événements peuvent impacter votre pallier budgétaire comme : une perte soudaine dans vos ventes ou encore le départ inopiné d’un client clé. Pour faire face à ces imprévus, vous pouvez mettre en place certains leviers tels que :

• La négociation auprès de vos fournisseurs
• L’accélération des facturations clients
• Des solutions alternatives comme l’affacturage qui consiste à vendre ses créances futures à un tiers (souvent une banque) pour obtenir un financement immédiat.

Il est aussi recommandé de suivre régulièrement l’évolution des fonds disponibles dans les comptabilités grâce à des tableaux de bord ou encore la mise en place d’un logiciel dédié.

Le principal facteur clé de succès demeure la gestion du cycle client-fournisseur. Il s’agit là du temps nécessaire entre le moment où vous achetez vos matières premières auprès de votre fournisseur et celui où vous êtes payés par vos clients pour les produits ou services vendus. Un cycle trop long peut engendrer une situation financière critique qu’il faut bien penser à gérer en conséquence.

La gestion de la trésorerie doit être considérée comme un processus permanent qui demande une attention constante et une adaptation aux différentes situations rencontrées par l’entreprise. Elle doit surtout s’appuyer sur des indicateurs chiffrés afin que l’analyse soit fiable et pertinente.