Quelle assurance choisir pour un travailleur indépendant ?

268

L’indépendant est en grande partie livré à lui-même. Même si en déclarant régulièrement ces revenus il bénéficie de quelques avantages, cela n’est toujours pas suffisant. Afin de s’assurer un bon niveau de vie, ce dernier doit prendre plusieurs précautions comme disposer de certaines assurances. Ce sont des contrats qui vous protégeront non seulement dans le cadre de votre travail, mais qui seront également utiles en cas de maladies, de pertes d’emplois, de baisses de chiffres d’affaires, etc.

Assurance responsabilité civile professionnelle : la plus importante des assurances

L’Assurance responsabilité civile professionnelle, en abrégé assurance RCP est un contrat quasiment obligatoire pour les indépendants. En effet, toute personne qui exerce une activité réglementée doit souscrire à une telle assurance. S’il s’avère que votre activité n’est pas encore réglementée, il est toujours conseillé de prendre une Assurance RC Pro. Grâce à cette assurance, vous serez protégée en cas de dommage physique, matériel ou immatériel. Les dommages physiques sont toutes les détériorations corporelles dont vous pourriez être victimes. En ce qui concerne les dommages matériels, ils concernent tous vos équipements de travail (machine, véhicule, ordinateur, etc.). Quant aux dommages immatériels, elles sont relatives aux problèmes de chiffre d’affaires, de livraison, etc.

Lire également : Quel logiciel utiliser pour mieux gérer les temps de travail des salariés ?

Il permet également de couvrir les dommages dont est victime un fournisseur ou un client lorsque votre responsabilité est établie. Pour que votre assurance soit valide, l’incident doit avoir lieu dans le cadre de votre travail. Tout dégât qui survient hors de ce cadre n’est pas couvert par l’assurance.

Autres assurances pour indépendants

Il existe une panoplie d’assurances auxquelles un indépendant peut souscrire. Dans le cas de certaines activités, des assurances spécifiques peuvent être nécessaires. La portée et la couverture offerte seront fonction du contrat d’assurance. Vous aurez le choix entre plusieurs formules, veuillez surtout aux clauses d’exclusions pour éviter plus tard les litiges.

A lire également : Comment transformer ses heures de DIF en CPF ?

L’assurance accidents du travail

S’il arrive que vous embauchiez de la main-d’œuvre supplémentaire dans l’accomplissement de certaines tâches, cette assurance est indispensable. C’est elle qui vous permettra de prendre en charge les employés lorsque ces derniers sont victimes d’accident de travail dans le cadre d’une activité vous concernant. Il sert aussi à couvrir les dégâts qui peuvent survenir lors du trajet entre la maison et le lieu de travail.

La responsabilité civile auto

Si vous avez une voiture, même hors du cadre du travail, vous devez avoir une assurance auto. C’est aussi le cas lorsque le véhicule est consacré à un usage professionnel. Il permettra de couvrir les dommages sur le véhicule, sur les victimes et probablement sur le conducteur en cas de sinistre.

L’assurance hospitalisation

Cette assurance n’est pas forcément rattachée au cadre de votre travail. Elle aide à couvrir plusieurs frais ayant rapport avec les soins médicaux. Il peut s’agir des frais pour une consultation, les frais pour l’achat de médicaments, les frais d’hospitalisation, les frais d’opération, etc. Généralement, l’accompagnement de la mutuelle n’est pas suffisant. Une assurance maladie complémentaire est donc nécessaire.

L’assurance revenu garantie

Contrairement aux salariés, les indépendants n’ont pas une retraite garantie. Ils devront compter en partie sur eux-mêmes. Pour éviter de se retrouver dans de mauvaises conditions, on vous conseille une assurance revenu garantie. Ainsi, vous aurez un revenu de plus pour compléter les probables mensualités que le gouvernement vous accordera si vous avez régulièrement déclaré votre activité.

L’assurance multirisque

Elle est plus relative à ceux qui travaillent en groupe depuis la maison. Il s’agit généralement de freelance qui transforme un appartement en lieu de travail. Certains peuvent y être logés alors que d’autres non. Dans ce cas de figure, en optant pour une assurance multirisque, vous vous protégez en cas de sinistre et vous protégez les biens, de même que le bâtiment.

L’assurance chômage

Les indépendants n’ont pas de CDI ou de CDD. Leurs revenus ou plutôt leurs travaux dépendant des clients. Or, un indépendant peut ne plus avoir de client pour un certain temps. Dans ce cas, l’assurance permettra de percevoir un revenu au cours de ces périodes où l’on pourrait vous désigner comme chômeur. Les mensualités sont proportionnelles à ce que vous gagnez normalement dans votre vie active, mais jamais égale.