Coronavirus : pas de quarantaine pour les voyageurs de l’espace Schengen

1263
coronavirus

Le Coronavirus a pris le monde entier d’assaut en 2020, et les conséquences économiques, sociales et sanitaires sont considérables. Pour lutter contre sa propagation, de nombreux pays ont mis en place des restrictions de voyage et des exigences de quarantaine pour les voyageurs arrivant de l’étranger. Cependant, les pays membres de l’espace Schengen ont décidé de ne pas imposer une quarantaine aux voyageurs entrant sur leurs territoires. Pourquoi les pays de l’espace Schengen ont-ils choisi de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs et quelles sont les conséquences de cette décision ? Réponses ici !

Qu’est-ce que l’espace Schengen ?

L’espace Schengen est un espace de libre circulation qui comprend 27 pays. Il a été créé en 1995 par l’accord de Schengen afin de faciliter la circulation des personnes entre les pays membres. Ces derniers sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, le Liechtenstein, la Malte, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède et la Suisse.

A découvrir également : Les défis de la transition écologique pour les entreprises

Pourquoi les pays de l’espace Schengen ont-ils décidé de ne pas imposer de quarantaine ?

Les pays membres de l’espace Schengen sont conscients des conséquences négatives que pourrait avoir l’imposition de quarantaines sur leurs économies et leurs populations. En effet, la quarantaine des voyageurs entrant sur leurs territoires a un impact négatif sur leurs flux de voyageurs, et donc sur leur économie.

Ainsi, ils ont décidé de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs et de s’en tenir à des mesures plus souples, telles que le port d’un masque et l’observation des règles de distanciation sociale. Par ailleurs, les pays de l’espace Schengen ont également décidé de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs en raison de la liberté de circulation et des droits des citoyens européens.

Lire également : Les clés du succès pour le marketing digital des PME

L’espace Schengen est une zone de libre-échange et de libre circulation entre les pays participants. Les citoyens des pays membres peuvent donc se déplacer librement à l’intérieur de cet espace sans avoir à se soumettre à des contrôles douaniers ou à des restrictions de voyage.

Quel est l’impact de cette décision ?

coronavirus

La décision des pays de l’espace Schengen de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs a des impacts positifs et négatifs. D’un côté, cette décision permet de maintenir le niveau de liberté de circulation entre les pays membres et de garantir les droits des citoyens européens.

De plus, cela permet aux flux de voyageurs de rester stables, ce qui est essentiel pour l’économie. D’un autre côté, cette décision peut avoir un impact négatif sur la santé publique. En effet, sans quarantaine, les voyageurs peuvent être exposés à des risques de contamination au Coronavirus. Cela peut également entraîner une propagation plus rapide du virus dans les pays membres de l’espace Schengen et une augmentation des cas de Covid-19.

En somme, il n’y a pas de quarantaine pour les voyageurs de l’espace Schengen. Il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre la protection de la santé et le maintien de la liberté de circulation entre les pays membres de cet espace.

Quels sont les risques pour la santé publique ?

Les risques pour la santé publique liés à la décision de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs de l’espace Schengen sont nombreux et préoccupants. Le Covid-19 est une maladie très contagieuse qui peut se propager rapidement si les mesures nécessaires ne sont pas prises. En autorisant sans restriction les voyages entre les pays membres, il y a un risque élevé que des personnes infectées par le virus puissent circuler librement.

Certains pays ont déjà signalé une augmentation du nombre de cas après avoir levé leurs restrictions pendant quelques semaines seulement. Cela montre que même des zones géographiques relativement proches peuvent avoir des taux d’infection différents et qu’il faut être attentif aux mouvements transfrontaliers.

Le manque de contrôle sanitaire systématique dans les ports et aéroports pourrait aussi permettre à des personnes porteuses du virus de passer inaperçues. Les symptômes du Covid-19 pouvant être légers ou absents chez certains individus, il est impératif que tous ceux arrivant dans un nouveau pays soient soumis à des tests systématiques afin d’éviter toute propagation non détectée.

Si la situation sanitaire devait s’aggraver après cette décision prise par l’espace Schengen, cela pourrait entraîner une réduction drastique voire même une interdiction totale des déplacements internationaux en Europe. Cette mesure aurait alors un impact économique très négatif sur tous les secteurs impliqués dans ces voyages tels que le tourisme ou encore l’aérien.

Il apparaît donc crucial de trouver un juste milieu entre la liberté de circulation et les mesures sanitaires nécessaires pour éviter une propagation du virus. Cela pourrait impliquer le maintien d’un contrôle systématique des voyageurs, en particulier ceux provenant de zones à risque élevé, ainsi que l’obligation pour tous les passagers arrivant dans un nouveau pays de suivre certains protocoles sanitaires stricts afin de limiter tout risque d’infection.

Comment les voyageurs de l’espace Schengen peuvent-ils se protéger ?

Face à la décision de ne pas imposer de quarantaine aux voyageurs de l’espace Schengen, pensez à bien prendre des mesures pour vous protéger contre le Covid-19. Voici quelques conseils utiles pour voyager en toute sécurité.

Pensez à bien porter un masque facial dans les lieux publics tels que les transports en commun ou encore les magasins. Le port du masque permet de limiter la propagation du virus et donc réduire les risques d’infection.

Pensez à bien respecter la distanciation sociale et l’hygiène individuelle pour limiter la propagation du virus. En suivant ces mesures simples mais efficaces, vous pouvez réduire vos risques d’infection et protéger ceux qui vous entourent.