Puis-je voyager avec un récépissé de demande de titre de séjour ?

35

Clarification des règles de passage des frontières pour les titulaires d’un permis de séjour temporaire

Les étrangers qui attendent régulièrement la délivrance ou la prolongation de leur permis de séjour sont confrontés à la question de savoir s’ils peuvent voyager à l’étranger avec une demande de carte de séjour ou un permis de séjour temporaire.

Les règles relatives au franchissement des frontières extérieures de l’Union européenne sont énoncées dans le règlement 562/2006 du Parlement européen et du Conseil du 15 mars 2006 établissant un code communautaire sur les règles relatives à la circulation des personnes au-delà des frontières, également connu sous le nom de Schengen Code des frontières.

A voir aussi : Quels sont les différents types de sociétés de capitaux ?

Ce texte précise que les ressortissants des pays doivent avoir un tiers pour entrer légalement dans l’espace Schengen, être en possession d’un visa de courte ou longue durée, ou permis de séjour. Toutefois, les ressortissants de certains pays sont dispensés de présenter un visa pour les séjours de moins de 90 jours.

L’article 2, paragraphe 15, du code frontières Schengen définit largement la notion de permis de séjour, car il couvre non seulement les permis de séjour valides, mais également tous les autres documents autorisant la résidence sur le territoire des États membres. Chaque État membre doit fournir à la Commission européenne une liste de documents qui lui permettront de retourner dans l’espace Schengen. Ce texte prévoit également un certain nombre d’exceptions.

A lire aussi : Comment choisir un statut pour son entreprise ?

En France, le Conseil d’État a rappelé à plusieurs reprises qu’un étranger titulaire d’un titre autorisé à séjourner en France, même temporairement, a le droit de quitter le territoire national et d’y revenir sans demande de visa (voir notamment résumé CE, M. Kouali, 26 décembre 2003, n. 262992 et CE, M. Moussaoui, 30 juillet 2004, n. 270462).

Le ministre de l’Immigration, de l’Intégration et du Développement solidaire a tiré des conclusions de la réglementation européenne et de la position du Conseil d’État et a défini dans une circulaire du 21 septembre 2009 le type de documents de séjour provisoires et a approuvé le retour gratuit au Salle Schengen. Il s’agit de :

  • permis de séjour temporaires ;
  • les reçus pour le renouvellement d’un permis de séjour.

En revanche, les documents suivants permettent à leurs titulaires de rentrer librement dans l’espace Schengen conformément à la réglementation européenne. Il s’agit de :

  • les permis de séjour temporaires délivrés dans le cadre de l’examen d’une demande d’asile ;
  • Reçus pour le premier Demande de permis de séjour ou de demande d’asile.

Les titulaires de ces documents de séjour temporaire doivent donc demander un visa de retour auprès des autorités consulaires françaises. Un tel visa de retour doit également être demandé par les étrangers dont le permis de séjour a expiré en dehors de l’espace Schengen. Attention, la délivrance d’un tel visa n’est pas automatique et est uniquement soumise à l’évaluation des autorités consulaires.

Enfin, il est à noter que la circulaire du 21 septembre 2009 stipule que, dans des cas exceptionnels, les ressortissants de pays tiers peuvent demander un visa de retour vers la préfecture avant de quitter le territoire français, sur présentation d’une preuve de force majeure (voyageurs d’affaires, apprentis, étudiants) ou des circonstances humanitaires particulières. Ce visa de retour autorise normalement le franchissement des frontières extérieures de l’espace Schengen uniquement par un point d’entrée français.

Pouvez-vous voyager à l’étranger avec un reçu ? /Étui Lex

Avocats LexCase, Immigration, Mobilité, Droit des étrangers