Comment reconnaître une bonne auto-école ?

108

Pour avoir le permis de conduire, il est fondamental de s’inscrire dans une auto-école. Avec les différents types de structures disponibles sur le marché, il est difficile de faire le bon choix. Il vous revient alors de tenir compte de certains éléments pour faire un choix judicieux. Quels sont alors ces paramètres ou critères ? Focus !

Tenir compte de la réputation

Pour reconnaître une bonne auto-école, vous devez prendre en considération sa réputation. Cet élément est synonyme de professionnalisme. Pour cela, effectuez des recherches sur les établissements qui sont proches de votre lieu de résidence. Si vous remarquez que le nom d’une auto-école apparaît plusieurs fois, sachez qu’il jouit d’une bonne notoriété. Par ailleurs, vous pouvez également vous rendre sur les sites comparateurs d’auto-écoles.

A voir aussi : Comment créer un plan de communication efficace ?

Ces plateformes présentent les points forts et les points faibles des centres de formation. Elles vont encore plus loin en vérifiant leur stabilité financière et leur historique. Choisissez alors quelques établissements et rendez-vous sur leur page. Consultez les avis ou les commentaires des anciens clients. Ensuite, vérifiez la qualité de la formation, la disponibilité de l’équipe, les services proposés, etc. Tout ceci vous permet d’éviter les mauvaises surprises et de passer votre permis de conduire en toute sérénité.

Vérifier le label

Le label est également un critère à privilégier. Il est instauré par les autorités françaises. En effet, toutes les auto-écoles qui bénéficient d’un agrément préfectoral peuvent prétendre au label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ». Ceci permet de vérifier si le centre de formation respecte la réglementation et les critères pédagogiques. C’est pour cela, le label est accordé uniquement aux établissements qui répondent aux critères suivants :

A voir aussi : Pourquoi la virtualisation dans les entreprises ?

  • Dispositifs adaptés au public,
  • Formateurs qualifiés,
  • Objectifs de formation identifiés, etc.

Une fois sur les lieux, vérifiez alors si la structure possède ce dispositif. Ce certificat est en réalité un gage de sérieux.

Vérifier le numéro d’agrément et la convention

Toutes les auto-écoles en France disposent d’un numéro d’agrément, que ce soit celles en ligne ou les traditionnelles. Si un établissement est dans l’incapacité de vous le montrer, fuyez-le, car il n’est pas en règle avec l’administration. En effet, cette attestation est octroyée par le préfet du département pour une durée de 5 ans. Il prouve en réalité que la structure a bien respecté certaines obligations telles que la taille des locaux, le nombre d’élèves maximum au regard du nombre d’enseignants, etc.

Outre le numéro d’agrément, jetez également un œil sur la convention. Ceci permet de proposer aux clients le « Permis à 1 euro par jour ». Avec ce dispositif, vous bénéficiez d’une facilité de paiement. Pour l’avoir, les auto-écoles doivent souscrire à la charte de qualité de formation et à une garantie financière obligatoire.

Le prix est à considérer

Le prix est aussi, bien entendu, un critère à considérer. Il varie d’une structure à une autre et dépend également de la ville. Une bonne auto-école doit afficher en vitrine le tarif de son forfait le plus pratiqué (généralement 20 heures). Malheureusement, certains établissements ne le font pas. Faites alors attention à ces derniers et surtout aux structures qui proposent des offres trop alléchantes. Le bon est celui qui propose un tarif pas trop bas ni trop élevé. Il est conseillé alors de faire une comparaison pour dénicher la bonne offre.

Autres éléments à préconiser

Vous devez également tenir compte de la qualité des prestations de l’auto-école. En réalité, plusieurs centres de formation proposent des cours sur des DVD avec des corrections intégrées. Évitez ses genres d’établissements, car il n’y a aucune implication de leur part. Privilégiez plutôt une structure qui dispense des cours pratiques accompagnés d’un moniteur.

Vérifiez également si l’enseignement de la conduite est diplômé. Qu’il soit salarié ou partenaire dans l’auto-école, il doit disposer d’une autorisation délivrée par le préfet. De plus, il doit être capable de vous apprendre à maîtriser la boîte mécanique et la boîte automatique. Ainsi, vous serez en mesure de conduire tout type de véhicule.

Vous l’aurez compris, le choix d’une auto-école ne doit pas se faire à la légère. Tenez compte des critères énumérés ci-dessus pour faire un choix judicieux.